arpschuino

Configurer l'arpschuino32.


arpschuino32

Vous avez suivi le tuto de connexion à l'arpschuino32, il est maintenant temps de le configurer.

Vous pourrez choisir de graduer des LEDs, commander des relais, électro-aimants ou autre actionneurs en on/off, des servomoteurs, des moteurs à courant continu ou autres.

Tout cela se fera en se connectant à l'arpschuino à l'aide d'un simple navigateur comme chrome ou firefox.

Dans ce tutoriel, nous étudierons:

  1. DMX/Artnet.
  2. La page ports.
  3. Configuration PWM.
  4. Configuration on/off.
  5. Configuration servo.
  6. Configuration stepper.
  7. Configuration CC motor.
  8. Les modes custom et inactive.

1.DMX/Artnet :


Cliquez sur l'onglet inputs :

la page inputs

La page qui s'ouvre comprend deux parties, la première permet de choisir dans quel mode l'arpschuino32 va fonctionner :

DMX or Artnet IN : La sélection se fera automatiquement : si la carte reçoit du DMX (filaire), elle obéira aux ordres DMX. Dans le cas contraire elle écoutera le Artnet wifi si il est disponible.

DMX IN : Dans ce mode, la carte est pilotée en DMX, le wifi est utilisé uniquement pour ce serveur.

Artnet IN : Artnet wifi uniquement.

DMX IN > Artnet OUT : la carte est pilotée en DMX, le signal est transformé en Artnet wifi. L'utilisation d'un routeur wifi reste recommandé.

Artnet IN > DMX OUT : la carte est pilotée en Artnet wifi, le signal est transformé en DMX, récupérable via la prise XLR.


On trouve ensuite deux champs, l'un pour définir l'adresse DMX, l'autre l'univers Artnet et un bouton OK.

De façon générale, les nouvelles données sont prises en compte au prochain démarrage de l'arpschuino32. L'adresse DMX et l'univers Artnet ne font pas exception à cette règle.

Notez qu'on peut toujours adresser la carte avec l'arpdress board comme avec un arpschuino².


2.La page ports :


Passons maintenant à la page ports :

la page ports

C'est ici que nous allons paramétrer les fonctionnalités des ports A et B.

Pour chacun de ces ports, on va choisir si on veut piloter des LEDs, des relais, des moteurs etc...

Lorsqu'on clique sur un de ces boutons, on voit les différents paramètres du mode s'afficher. Nous allons détailler ces paramètres dans les chapitres qui suivent.


3.Configuration PWM :


Par défaut, l'arpschuino32 est en mode PWM. C'est le mode pour graduer des LEDs, des lampes ou autre. On pilote dans ce mode 8 sorties, de Arp0 à Arp7 pour le portA, de Arp8 à Arp15 pour le portB.

Input : 8/16 bits :

8 bits est le mode normal, le plus simple, un circuit DMX pilote une sortie PWM, sur 255 pas.

En 16 bits, une sortie est piloté par 2 circuits DMX pour une précision supérieure. Ce mode ne devrait être utilisé que si vous disposez d'une console ou d'un logiciel permettant un tel contrôle. En 16 bits un port nécessitera 16 circuits DMX pour le piloter.

PWM résolution :

La résolution du PWM ne doit pas être confondue avec la résolution DMX. En PWM, la gradation se fait par un hachage du signal (plus d'infos ici), si une résolution de 8 bits est suffisante pour graduer des lampes classiques, il n'en va pas du tout de même avec des LEDs qui n'ont aucune inertie. Avec l'arpschuino32, on peut maintenant obtenir une gradation vraiment très fine avec une résolution pouvant aller jusqu'à 16 bits (65535 pas !).

Frequency :

Un autre paramètre à prendre en compte est la fréquence. Elle est automatiquement réglée à la valeur la plus élevée disponible. Remarquez qu'elle dépend directement de la résolution PWM choisie. Si la fréquence est trop basse on ne le remarque pas à l’œil, mais si on filme, du flicker vas apparaître. Pour des LEDs, le meilleur compromis consiste à régler la résolution sur 14 bits ce qui fixe la fréquence à 4882 hz.

Pour info, précédemment notre meilleur PWM, celui de la spider board, était de 12 bits et 1600 hz.

Curve :

Nous disposons de deux courbes : une courbe droite idéale pour les lampes classiques à filament; et une courbe exponentielle adaptée à la gradation des LEDs. Si vous vous demandez quel est l'intérêt d'avoir une résolution PWM de plus de 8 bits quand la commande DMX était en 8 bits, cette courbe est la réponse !

Voici en gros à quoi ressemble la courbe LED :

courbe LED

On peut voir qu'au début de la gradation, là ou les LEDs peuvent êtres mises en défaut, le niveau augmente très doucement, puis de plus en plus fort. A l’œil cela reproduit un comportement plus naturel. Faites l'essai !


4.Configuration on/off :


Le mode on/off sert à piloter des relais, des électro-aimants, des solénoïdes etc...

page on/off

Trigger :

On règle ici le niveau où la sortie va passer de off à on. Elle se définit en pas DMX (0/255) mais le serveur affichera aussi la valeur en pourcentage.

Inverted/uninverted :

On peut inverser le comportement : 0 = on, full = off.


5.Configuration servo :


Passons aux servomoteurs. Il s'agit ici des servomoteurs comme ceux utilisés en modélisme, pas de ceux utilisé dans l'industrie.

page servo

Servo angle :

À déterminer, en degrés, en fonction de vos besoins, mais aussi de vos moteurs. Si un moteur à un comportement étrange et vibre en fin de course, c'est peut être parce que vous avez défini un angle au delà de ses capacités.

Inverted/uninverted :

On peut inverser la course des servomoteurs.

No detach/detach :

Le mode detach sert à désactiver le moteur lorsqu'il ne reçoit pas de nouvelle commande. C'est utile pour économiser l'énergie dans le cas d'une alimentation sur batterie. Ça peut aussi être utilisé avec des moteurs bon marché qui ont parfois la fâcheuse tendance à trembloter (les utilisateurs de shutter Wahlberg sauront de quoi je parle !).


6.Configuration stepper (moteur pas à pas) :


Vous pouvez tout d'abord jeter un coup d'd’œil à notre tuto stepper. Le câblage est identique à celui avec l'arpschuino².

Contrairement aux modes précédents, le mode stepper permet de configurer chaque moteur individuellement :


page stepper

Commençons par choisir le moteur que l'on veut configurer, on peut aussi les configurer tous en une seule fois en choisissant "all".

Active :

Un switch pour définir si le moteur sera actif ou non. Si vous n’utilisez que deux moteurs par exemple, mettez les deux autres en mode "inactive".

Steps per revolution :

Le nombre de pas par tour doit correspondre à celui que vous aurez réglé dans votre driver. Pour un moteur de 200 pas réglé en quart de pas, on mettra 800 (200x4).

revolution/minute :

Ces deux paramètres concernent la vitesse : vitesse minimum et vitesse maximum en tours par minutes. Donc la vitesse atteinte par le moteur sera comprise entre ces deux valeurs, en fonction du du niveau du canal DMX contrôlant la vitesse.

La vitesse maxi atteignable dépend du moteur utilisé. Si vous demandez une vitesse trop élevée le moteur se bloquera...

Number of revolutions :

En mode perform (voir plus bas), ce paramètre définit la course totale du moteur en nombre de tours. On peut ici mettre un nombre à virgule. Il n'est pas utilisé en mode continuous.

Direction :

On peut inverser le sens de rotation par défaut du moteur.

action :

En mode perform, on contrôle précisément la position du moteur, en fonction de la course définie précédemment. Le premier paramètre DMX (ou les deux premiers, voir plus bas), définit la position. Le second (ou le troisième), la vitesse.

En mode continuous, le moteur effectue une rotation continue. Le premier paramètre DMX contrôle la direction, Le second la vitesse.

8bits/16bits :

Cette option n'est disponible que pour le mode perform. 8bits pour une commande de la position avec un canal DMX, 16bits pour une commande sur deux canaux comme pour un projecteur asservi.


7.Configuration CC motor :


Ce mode est prévu pour contrôler de moteurs à courant continu avec des pont en H types L298N ou équivalents

Là aussi, chaque moteur peut être configuré individuellement :

page CC motor

Direction :

On peut inverser le sens de rotation par défaut du moteur.

Threshold :

Souvent les moteurs ne démarrent pas dès les premiers pas DMX. Un moteur vas par exemple démarrer à 9% (25 pas DMX en 0/255). Vous pouvez donc régler ce seuil (Threshold), pour que le moteur démarre sans temps morts dès les premiers pas DMX. Cette valeur se définit en pas DMX (0/255) mais le serveur affichera aussi la valeur en pourcentage.


8.Les modes custom et inactive :


Le mode custom vous permet de programmer vous-même l'action qu'effectuera le port concerné. Ceci fera l'objet d'un autre tuto ;)

En mode inactive le port ne fait rien ... A utiliser lorsqu'on n'utilise qu'un seul port.


En cas de difficultés, n'hésitez pas à poser des questions sur le forum arpschuino .